Culture : quelles sont les alternatives aux pesticides ?

Les alternatives aux pesticides en agriculture sont devenues un recours incontournable. Étant conscient des impacts négatifs des éléments chimiques inclus dans les produits pesticides sur la santé humaine, animale et végétale ainsi que sur l’écosystème en général, autant opter pour les alternatives. L’objectif étant de réduire les propriétés chimiques des zones et les endroits importants. En France, l’utilisation des pesticides est prohibée pour les jardiniers et certaines collectivités publiques se sont désormais engagées dans le cadre du plan de désherbage communal pour mieux gérer et préserver l’environnement et la planification spatiale.

Découvrir les bienfaits des alternatives aux pesticides

L’objectif étant de réduire les propriétés chimiques des zones à risques telles que les aires de jeux, les caniveaux, les champs de culture, les rivières, etc. Ensuite, les alternatives aux pesticides facilitent la gestion écologique des voies publiques et les milieux verts. Puis, le plan de désherbage thermique ou d’arrachage manuel ou de balayage ou d’engazonnement ou de la culture des plantes pour couvre-sol ou du fleurissement ou du paillage des surfaces de circulation ou autres alternatives aux pesticides en agriculture. Aussi, celles-ci contribuent à la croissance naturelle et à la qualité bio des différentes cultures comestibles et celles environnantes à l’habitation humaine. À ajouter que leur utilisation constitue un meilleur geste au respect de la biodiversité et des écosystèmes naturels ainsi qu’à la conservation des conditions naturelles du sol…

Différence entre les produits pesticides et les autres alternatifs aux pesticides en agriculture

Les pesticides sont des produits de synthèse conçus autrefois en agriculture (urbaine ou familiale), en villes et dans les propriétés privées pour éliminer et contrôler la propagation des organismes nuisibles s’y trouvant. Ceux-ci sont nocifs pour la santé et l’environnement…

Par contre, les alternatives aux pesticides sont des produits ou pratiques bios rendant les cultures (céréales, fruits, légumes, etc.) plus saines et mieux comestibles. Celles-ci rétablissent la qualité naturelle de l’air, de l’eau et du sol…

Culture : quelles sont les alternatives aux pesticides en agriculture ?

Les alternatives aux pesticides en agriculture peuvent se présenter sous différentes formes.

Comme les protections mécaniques peuvent comprendre les filets ou voiles de protection, le paillage… Les filets de protection permettent de garder les cultures biologiques hors d’atteinte des parasites. Le paillage limite la repousse des mauvaises herbes ou des fleurs nuisibles (tels que les œillets, la menthe, le piment, le thym, etc.) ou les pucerons ou autre à la plantation. Ensuite, la pratique du biocontrôle vise à réduire la taille des éléments nuisibles à la plantation. Sur ce, il suffit d’insérer des macro-organismes (tels que les acariens ou les coccinelles ou autres), des micro-organismes (tels que les champignons, etc.), faire intervenir des médiateurs chimiques ou recourir aux substances naturelles pour enrichir et stimuler les plants. Puis, vous pouvez également opter pour d’autres pratiques telles que l’arrachage naturel, le balayage, l’engazonnement, voire au plan désherbage thermique…

Quelles sont les différentes variétés de maïs ?
Interculture : quelle est l’efficacité des couverts intermédiaires pièges à nitrate ?